Les Voyages de Gulliver :fabuleuses dystopies ( Noctambule/ Soleil)

Posted on Posted in Uncategorized

Brillante adaptation en roman graphique des Voyages de Gulliver( sous titré – De Laputa au Japon) qui nous propose une réflexion autour des folies du genre humain, de la notion de progrès et de la fuite du temps.

Après une attaque de pirates, Lemuel Gulliver cumule les découvertes : l’île volante de Laputa, Balnibarbi, l’Académie de Lagado, Maldonada, l’île de Glubbdubdrib, le royaume de Luggnagg puis le Japon, avant de rejoindre l’Angleterre.

Cette adaptation mêle humour et satire : c’est à la fois un conte philosophique, pamphlet sociétal et politique mais aussi un récit fantastique…

Le scénario adapté de Swift fait un synthése libre de l’ouvrage :Bertrand Galic est enseignant né à Lorient, résidant à Brest, il est profondément attaché à la Bretagne, qui lui inspire ses premiers récits (Le Cheval d’Orgueil, adapté de Pierre-Jakez Hélias aux Éditions Soleil, en collaboration avec le dessinateur Marc Lizano).

Le dessinateur Paul Echegoyen né en 1981 a grandit dans un village au pied des pyrénées en rêvant de mondes merveilleux et fantastiques inspirés des films du Studio Ghibli et de Disney dont l’influence est visible dans l’album .Passionné de dessin, un bac S en poche, il suit des cours à l’académie de dessin de Tarbes, où ses professeurs l’encouragent dans cette voie et en 2003, il va donc s’installer à Paris pour intégrer l’École Supérieure d’Arts Graphiques (ESAG) Penninghen. Diplômé avec mention en 2008, il commence à travailler dans l’animation et la publicité en freelance, puis l’édition jeunesse en 2010 et la bande dessinée en 2012. Il collabore avec la galerie Daniel Maghen (Paris) pour l’exposition et la vente d’originaux. Ses influences : Hayao Myazaki, Moebius, Brueghel, Arcimboldo, Gustave Doré, David Roberts, Ernst Haeckel, Hokusaï, Rebecca Dautremer, Shaun Tan, Tim Burton, entre autres… Il travaille principalement en techniques traditionnelles (mine de plomb, aquarelle, gouache et crayons de couleur) mais utilise à l’occasion le digital pour la colorisation. Ici il renoue avec l’esprit des illustrations à la Jules Vernes avec des pleines pages de début de chapitre très géométriques et une mise en couleur pastel qui donne à l’aventure un goût intemporel

Un beau cadeau de Noël pour les enfants de 7 à 77 ans

Extrait à lire

https://www.editions-soleil.fr/bd/preview/les-voyages-de-gulliver-de-laputa-au-japon

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *