Pierre Christin témoin de notre temps

Posted on Posted in Etudes sur la BD

Saluons l’initiative de la revue DBD et des éditions Caurette qui publient un ouvrage accompagnant l’ exposition de dernier FIBD d’ Angoulême .

Un hommage mérité à un de nos plus grands scénariste qui a reçu le prix Goscinny en 2019 : il a su allier réalisme journalistique et un imaginaire qui a produit de belles dystopies en collaboration avec les plus talentueux de nos dessinateurs ( Mèzières , Bilal , Julliard et plein d’autres …) Il est le co-fondateur de l’IUT de journalisme de Bordeaux, première école de journalisme publique de France ayant formé depuis des milliers de professionnels.

L’ouvrage comporte une bibliographie complète par Volker Hamann qui permet d’ avoir une vue globale de l’étendue de l’oeuvre …

La dualité du travail accompli est mise en avant par deux séries d »entretien faits en 2011 et actualisés en 2019 Fréder avec Christophe Quillien sous le titre « Docteur Christin » ( pour les écrits plus réalistes ) et avec Fréderic Pelletier sous le pseudo  » Mister Linus » (pour les écrits plus visionnaires )

Quelques éléments rapides de biographie :après avoir étudié à la Sorbonne et à Sciences Po, Pierre Christin soutient sa thèse de doctorat en littérature comparée sur « Le fait divers, littérature du pauvre ». En 1965, il part aux États-Unis et y enseigne la littérature française à Salt Lake City, où il retrouve Jean-Claude Mézières, un ami d’enfance rencontré dans un abris souterrain pendant les alertes aériennes de la 2nde Guerre Mondiale. Depuis les États-Unis, ils envoient au journal Pilote, qui la publie, une première histoire courte en bande dessinée : c’est ainsi qu’en 1967 naissent Valérian et Laureline dans leur première aventure, Les Mauvais Rêves.

Parce qu’il travaille dans le domaine universitaire, et parce qu’a la fin des années 1960, la bande dessinée est encore un mode d’expression méprisé, Pierre Christin signe ses premiers scénarios du pseudonyme de Linus en hommage à Linus van Pelt, l’un des personnages de la bande dessinée Peanuts de Charles Monroe Schulz.

Dès le milieu des années 1970, il publie également des nouvelles dans la défunte revue Fiction et bientôt suivront des romans : Les Prédateurs enjolivés, ZAC, Rendez-Vous en ville, L’Or du zinc, Petits crimes contre les humanités ainsi que des scénarios de films, notamment Bunker Palace Hôtel avec Enki Bilal.

Pierre Christin a également écrit pour d’autres dessinateurs, tels que Jacques Tardi, Boucq, Vern, Annie Goetzinger,André Juillard, Olivier Balez, Philippe Aymond, Sébastien Verdier et beaucoup d’autres. Dans des registres différents pour chacun, optimiste et utopiste avec Mézières, noir avec Bilal (Les Phalanges de l’Ordre noir, Partie de chasse), intimiste avec Annie Goetzinger (La Demoiselle de la Légion d’honneur, Agence Hardy).

En avril 2018 un album retranscrit les souvenirs du scénariste, sur le dessin de Philippe Aymond : Est-Ouest ; c’est un bilan de vie lucide et stimulant …

Une fois l’ouvrage achevé on est plus intime avec le processus créatif de cet insatiable curieux parfois visionnaire surtout en matière de dystopie ( il le regrette …) : il a su exprimer de façon sensible sa part féminine avec les héroïnes dessinées entre autre par Mèzières , Goetzinger Juillard ( voir le chapitre 4 qui rend hommage en images à ses héroïnes )

On salue la mise en image de l’univers du scénariste avec une série de cahiers à thèmes comportant des dessins ( héroïnes ,aliens et humains et des photos, lieux de rêve , de son album personnel ( les années Pilote , la fin d’un monde et vers l’ ailleurs ).

Un focus important est consacré par Christophe Quillien à ses romans graphiques publiès sous le titre de « Correspondances « et réalisés en écrivant sur des des dessins suggérés aux dessinateurs par des anecdotes lièes à ses nombreux voyages autour du monde..

Fréderic Pelletier analyse de façon précise la trajectoire narrative de Christin entre fiction spéculative et fiction narrative . On peut lire juste aprés une sélection d’ article de Pierre dont on recommande celui sur la SF comme littérature nouvelle pour monde nouveau .

Enfin en lisant les témoignages d’ auteurs et scénaristes du 9éme art on mesure la trace laissée par ce modeste et mélancolique auteur : celui d’un témoin de notre temps passeur lucide et utopiste à la fois …

Livre à commander sur

Pierre Christin – Collectif

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *