La fin selon Zep : une dystopie philosophique

Posted on Posted in Bd Franco Belge

Un roman graphique surprenant de la part du papa du Titeuf qui confirme depuis 2013 ( et en tout 3 albums avec celui ci ) son talent graphique et narratif pour des oeuvres plus adultes et sombres ….

Référence  assumée à l’ oeuvre des Doors le titre nous introduit à une dystopie futuriste écologique inquiétante : dans le cadre d’un stage, Théodore Atem intègre une équipe de chercheurs basée en Suède qui travaille sur la communication des arbres entre eux et avec nous. Ce groupe de travail dirigé par le professeur Frawley et son assistante Moon, tente de démontrer que les arbres détiennent les secrets de la Terre à travers leur ADN, leur codex. C’est en recoupant ces génomes avec la mort mystérieuse de promeneurs en forêt espagnole, le comportement inhabituel des animaux sauvages et la présence de champignons toxiques que le professeur comprendra, hélas trop tard, que ces événements sonnent l’alerte d’un drame planétaire ?

Zep s’est beaucoup documenté : son personnage de scientifique taiseux s’inspire du professeur Francis Hallé mais aussi d’une histoire racontée par son fiston ( celle des koudous d’ Afrique ): sa théorie concernant la fin des dinosaures est fantaisiste mais fait réfléchir à l’indifférence possible de la Terre à notre égard : elle pourrait nous éradiquer demain sans soucis . Loin d’une écologie béate l’ auteur se raccroche in extrémis à la théorie de la deuxième chance mais surprend par la radicalité de son propos.

Habitué à dessiner des arbres dans ses carnets intimes Zep réalise une oeuvre réaliste somptueuse avec des planches monochromes dont les couleurs uniques rendent le récit encore plus captivant …

http://www.editions-ruedesevres.fr/end

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *