Festival Lumière 2010 : la splendeur de Forman et de Visconti

Posted on Posted in Festival Lumière

Pour la seconde fois un nouveau festival se tient dans la ville de naissance du cinéma : le grand public qui peut acheter une accréditation a accès à un florilège de classiques du cinéma  dans des versions parfois restaurées .
Une des originalité de ce festival  tient à la présence d’acteurs et réalisateurs venant présenter leur film coup de cœur (et non pas faire leur promo habituelle.)
Ainsi par exemple Atom Egoyan  présenta un film de Visconti peu connu « Sandra » auquel il vient de consacré un Art Book dédié à son actrice  principale Claudia Cardinale.
L’équipe de l’institut Lumière s’est mobilisée autour de Bertrand Tavernier (réalisateur) et de Thierry Frémeaux (qui s’occupe également de la sélection des films pour Cannes)  pour offrir une programmation variée dans les cinémas de Lyon et de son agglomération.
Ce festival décerne chaque année  un prix unique à un réalisateur connu et vivant qui gratifie le public de sa présence et d’une masterclass : après Clint Eastwood l’an dernier ce fut Milos Forman qui reçut un hommage mérité avec la programmation de tous ses films dont les premiers sont des chefs d’œuvre de fantaisie et d’humour ( cf au feu les pompiers , take off ..)

Un des temps fort de ce festival consiste en un hommage rétrospectif  (avec une superbe exposition de photos sur les grilles de l’hôtel départemental) à un grand réalisateur qui n’est plus de ce monde : aprés Sergio Leone en 2009, on a pu cette année redécouvrir l’œuvre de Visconti,  prince italien néo réaliste, qui a su décrire avec poésie la décadence de notre civilisation judéo-chrétienne  pleine de « violence et passion » .

On a pu aussi voir des films restaurés dans des genres très variés allant de l’horreur fantastique( « Giallos » de Argento ) à la comédie ( une version longue de « Mes chers amis » de Monicelli ) en passant par la Science Fiction  ( le film précurseur des nanotechnologies de Richard Fleischer « Le Voyage Fantastique » ) .
La clôture du festival à la Halle Tony Garnier fut un grand moment: prés de 4000 personnes ont pu voir en présence de Claudia Cardinale « le Guépard » de Visconti remastérisé sur écran géant.
Ce festival est l’occasion rêvée pour permettre aux nouvelles génération de s’approprier l’histoire du 7éme Art.
A suivre avec intérêt chaque année en Octobre !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *