Le retour de Thanos : un démiurge dans l’univers Marvel

Posted on Posted in comics

C’est le premier grand méchant de l’univers Marvel à avoir son anthologie au moment où il apparaît enfin dans Avengers 3 après une courte apparition post générique du premier opus.

Créé par Jim Starlin il a aussi fait l’objet d’une saga cosmique en trois volets rééditée au moment de la sortie du film du’elle a en partie inspiré .

L’anthologie « je suis Thanos »regroupe en 320 pages un florilège des aventures du Titan fou avec plusieurs pages éditoriales utiles pour faire le point sur l’ usage du personnage au fil du temps.

C’est très pédagogique avec des petits dossiers illustrants les grandes étapes de la saga et les mettant en perspective dans l’univers Marvel .

Créé dans les aventures d’Iron Man en 1975 Thanos est un titan cosmique : Jim Starlin s’inspire des personnages créé par Jack Kirby dans le 4éme Monde ( c’est un croisement de Darkseid et de Métron ) et de la mythologie Grecque . Ce Titan cosmique aura d’ autres antagonistes aussi puissants tels que Capitaine Marvel et Adam Warlock , volontiers nihiliste il change parfois de bord allant jusqu’à devenir « Bon samaritain » …Ce n’est donc pas uniquement un super criminel mais aussi un être complexe solitaire et torturé capable tel le Phénix de renaître de ses cendres.Il sera un des plus grands antagonistes des héros Marvel et favorisera ainsi de nombreux cross overs .

Le personnage apparaît comme une variation de nottion gnostique du démiurge( voir l’épisode «  Dieu lui-même » dessiné et scénarisé par Starlin dans Capitain Marvel 33 en 1968 )

Après quelques apparitions dans les 70’s il réapparaît dans le premier roman graphique consacré à la mort de Capitaine Marvel en 1982 qui deviendra une œuvre culte.

Sa rencontre avec le Silver Surfeur ( où ils se confrontent avec Méphisto lui-même qui finira par se mettre à son service ) conduira à la trilogie scénarisée par Starlin et dessinée par George Pérez et Ron Lim réédité dans la collection Marvel Events .

La saga du gant de l’infini en 1991est une quête folle du pouvoir absolu : un des plus grands crossover avec seulement deux X men ( absents du film Marvel car encore sous contrat avec la Fox ).Starlin avait auparavantI repris le Mac Guffin du cube cosmique introduit par Stan Lee et Jack Kirby dans les pages de Capitaine América il décidera alors que cet objet est une partie d’un ensemble de Pierres qu’il faut rassembler pour avoir le pouvoir absolu ( ce sera aussi le fil rouge des films Disney ): la trilogie de l’ infini est surtout axée sur le personnage d’Adam Warlock introduit à la fin des gardiens de la galaxie 2 mais curieusement absent d’ Avengers 3 C’est en effet le seul antagoniste majeur du Titan qui devra devenir lui aussi un démiurge pour le stopper.

Les conséquences seront funestes : en provoquant l’expulsion des deux facettes de son être : le mauvais magus et la bonne déesse Adam provoquera à son insu deux nouvelles guerres cosmiques: La clé du conflit sera le mystérieux joyau de l’ âme : le Titan se dédoublera dans la guerre de l’ infini et sera d’une aide précieuse pour vaincre les avatars de Warlock …

Ce qui frappe surtout dans ces trames narratives c’est le personnage de la mort dont Thanos essaye en vain de se faire aimer et la multiplicité des entités cosmiques impliquées ( Eternité , Quasar Eon , Galactus ) pour finir par un peu paradoxal aveu de faiblesse …

La guerre de l’ Infini publiée en 1992 va encore plus loin en mettant en scène la mauvaise version d’Adam : le Magus fondateur d’une Eglise Universelle et décidé à refaçonner l’univers à son image:soit en remplaçant la plupart des héros par leur double démoniaque:le titan y gagnera une courte rédemption : le scénario est plus complexe mais l’ action éclate dans des mises en page audacieuses : le personnage de Thanos se dédouble comme tous les autres super héros mais atteint une forme paradoxale de rédemption

Avec la croisade de l’Infini en 1993 nos héros sont confrontés à l’incarnation du désir de perfection incarné par le personnage cosmique de la Déesse double positif d’’Adam (en partie inspiré de Jeanne d’Arc ) : c’est l’oeuvre la plus méconnue de Starlin mais aussi sa plus osée , il ose démoncer la dictature du bien et met en scène des héros plus matures et désabusés , le duo Thanos et Warlock apparrait ici dans toute sa complexité et complémentarité …

Avec cette trilogie métaphysique Starlin questionne la création (et l’existence d’un être supérieur au-delà du bien et du mal ) tout en critiquant la dictature sectaire ( du mal comme du bien ..

Une approche cosmogonique non dualiste qui rejoint presque la gnose manichéenne …

En 2013 le Nouveau crossover « Infinity » introduit de nouveaux alliés du Titan l’ordre noir ( que l’on retrouve dans le film ) il semble que l’on a l’ on a n’a jamais fini avec Thanos ( qui a un fils caché avec le quel il va entrer en conflit. ) ; cette figure de démiurge est au final plus complexe et intéressante que son modèle Darkseid ( qui a inspiré Dark Vador ) : il pèche par excé de confiance et se trouve souvent confronté à la vaniré de la quête du pouvoir l’ éternelle lutte entre le bien et le mal à encore de beaux jours devant elle ….

Les 3 albums réedités en collection deluxe comporte un intéressant trombinoscope des super héros impliqués dans la saga complété par de pertinentes analyses de spécialistes ( dont Xavier Fournier )

à compléter par la lecture de la révélation de l’infini (publiè en 2015)

Un très beau graphic novel qui nous met face à un personnage démiurgique : le Titan Thanos apparu dans Iron Man en 1973 et devenu depuis le «  super méchant Ultime » qui engage l’ univers Marvel dans des Odysées cosmiques aux frontières de la vie et de la mort ( il apparaît à la fin de Avengers 2 promettant un tome 3 Apocalyptique ….) Thanos n’a de cesse de chercher des réponses à des questions existentielles sur le pouvoir de la vie et celui de la mort. Pour se faire, il rend visite à Drax et à ses compagnons mais le dangereux Titan est reçu avec beaucoup d’hostilité et ses questions ne provoquent que colère et indifférence. Il décide alors d’aller voir la Mort, celle qu’il a tant aimée depuis de nombreuses années. La Mort ne peut pas lui apprendre grand chose mise à part le fait qu’il est un être unique. Elle lui dit également que des forces mystérieuses de l’univers ont décidé de lui faire endosser un rôle particulier. Thanos veut en savoir plus mais la farouche et glaçante Mort ne peut pas lui en dire plus. Il doit simplement accepter l’aide d’un être fantomatique et mystérieux et chercher l’existence d’un objet aux pouvoirs qui dépassent l’imagination. Thanos ignore que le Surfer d’argent cherche la même chose que lui car le Hérault de Galactus a senti quelque chose : une source puissante émanant d’une autre planète…Jim Starlin construit une œuvre cohérente par delà le bien et le mal : Thanos est un chercheur de vérité ambivalent toujours confronté à un avatar Christique Adam Warlock et à des personnages cosmiques complexes tels le Tribunal vivant et Eternité .Les références explicites renvoient au travail des deux grands recycleurs de mythes qu ‘étaient Steve Ditko et Jack Kirby tandis que les références implicites vont vers la psychanalyse Jungienne et la Gnose ( avec le système complexe des éons et des archontes qui gouverne le monde ) .Starlin convoque aussi le Surfer d’ Argent en quête de la Source qui s’ avère prendre la forme d’un solide Platonicien symbole Alchimique de la conjonction du soufre et du mercure ….A la fin il n’est pas moins question que de la transfiguration de l’ Univers …

Albums disponible sur http://www.paninicomics.fr/web/guest/productDetail?viewItem=897135

voir la vidéo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *