Expo Un autre monde dans notre monde

Posted on Posted in Arts sacrés

 Galerie du Jour Agnès B 44 rue Quincampoix Paris 4 jusqu’ au 16 juillet 2016

La galerie Agnès B rend un hommage de circonstance au réalisme fantastique hérité de l’ œuvre commune de Louis Pauwels et Jacques Bergier fondateurs de la revue Planète qui accompagna les bouleversements socio culturels des années 60 …

On peut y voir plusieurs installations d’ artistes qui questionnent des sujets en lien avec les contenus de cette revue iconoclaste ( le transhumanisme, l’ écologie , les mystères de l’espace , la psychologie des profondeurs …) . On y retrouve avec plaisir des planches de Moebius dessinateur inspiré muligenre ( le western classique Blueberry , le surréaliste Major Fatal , et toutes ses séries avec Jodorowsky .. Les propositions varient entre art vidéo photos et art médiumnique ( voir à l’ entrée les fleurs de l’invisible en collaboration avec le musée de l’invisible de Lacoux qui a lançé un manifeste de l’ arbre ) . Notons aussi la proposition de Véronique Béland qui traduit en poèmes aléatoires les sons de l’ univers …

L’ espace le plus réussi est la reconstitution du bureau du tandem fatras organisé où on retrouve avec plaisir des traces de Fulcanelli , Tesla , Guénon et autres grands hommes de l’ombre …

On peut voir une série d’entretiens sur l’ héritage de la revue dont le montage pourrait faire un beau documentaire ..

L’expérience demande à être prolongée par la relecture bien sur du livre fondateur ( le matin des magiciens ) et par les événements organisés jusqu’ au 16 juillet .

La résurgence de cet esprit encyclopédique ouvert au merveilleux ( toujours prèsent avec entre autre la revue Orbs ) est salutaire en ces temps troublés ou il est question d’ effondrement de notre civilisation , en cherchant bien nous avons tous en nous un peu de Pauwels ( une tendance dans le révolte mystique ) et un peu de Bergier ( une tendance un peu mythomane à l’omniscience ) reste à réaliser la conjonction des opposés afin que l’ ère des « mutants » ( prophétisée dans leur ouvrage ) advienne et ce sans avoir besoin de machines ( à contrario de l’ idéologie transhumaniste à la mode) mais en étant à l’ écoute de notre intériorité …Les magiciens c’est nous et la nuit n’est pas encore encore là …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *