Les Souterrains du temps : mystères de Lyon et d’ailleurs

Posted on Posted in Arts sacrés

Une série en 5 parties ( 3H 30 )de Georges Combes avec un livre enrichissant le contenu

Aprés un voyage Alchimique en Europe ( où il filme en 7 étapes les pérégrination d’ un Alchimiste moderne ) Georges Combe revient dans sa ville natale de Lyon pour une œuvre plus personnelle mais non moins ambitieuse : un relecture symbolique de la découverte des souterrains Lyonnais( dénommés les arêtes de poison découvertes en 1959 et médiatisées en 2007 suite au percement du tunnel de la Croix Rousse ..) .
Signalons le travail de modélisation en 3D de Emmanuel Bernot et Philippe Dessaint qui nous permet de mieux concevoir l’ampleur du phénomène ( 32 galeries en symétrie soit 16 paires sur 2 kilomètres avec un couloir central avec des puits de 8 m
On retrouve là l’ inspiration des documentaires peu connus du cinéaste Jean Grémillon ( voir entre autre Alchimie et Astrologie …) : l’ histoire personnelle rejoint l’ Histoire universelle de l’ homme avec une bande son digne d’un opéra ( dans les notes il ‘ avoue fan de Wagner ) : c’est une voie de l’ entre deux ( entre documentaire sec et fiction délirante …) qui nous relie au monde imaginal cher à Henri Corbin .
Ce film d’une durée de 3h30 se regarde d’une traite : sa trame introspective peut être complétée par des « Notes sur Images » qui suivent la trame des chapitres .
Ainsi George Combes fait à la fois œuvre de poète et d’ enquêteur rigoureux : il cite ses sources et notamment l’ ouvrage de Walid Nazim sur l’ énigme des arêtes de Poisson et explore lui même ces souterrains de plusieurs kilomètres sous la colline de la Croix Rousse : un travail de 3 ans qui trace un fil d’ Ariane entre l’ histoire de Lyon et celle de l’Occident en passant par Jérusalem …
Il nous convie à un envoutant voyage dans l’ espace temps proche du réalisme fantastique de la revue Planète : le sous titre « Arca Mundi » renvoie à l’ idée d’un histoire secrète localisée dans l’ architecture ( tels les médaillons du portail central de Notre Dame ).
A l’ appui de sa lecture symbolique des souterrains Lyonnais il évoque un certains nombres de personnages clefs mythiques ( Lug , Apollon , Hermès , Christian Rose Croix , Henoch ) et réels ( Nostradamus ,Jean Clottes , Fulcanelli , Jung ,Jean Baptiste Willermoz , le père Ménestrier Rabelais , Aggripa, Ravatin…) et des artistes ( Joyce , Rosselini , Wagner ,Chrétien de Troyes , Eschenbach ,Alde Manuce , Colonna , Durer , Rabelais …)
Au final l’ auteur préserve le mystère et ne tranche pas sur l’ origine et la fonction de ces souterrains mais les questions et les pistes proposées nous ouvrent des perspectives fabuleuses .
On a alors conscience d’avoir parcouru un 8éme parcours dans une ville Alchimique où l’ art des constructeurs est un fabuleux miroir ( tel l’ouvrage hermétique le songe de Polyphile )des rapports entre microsome et macrocosme …

https://www.youtube.com/watch?v=R2U9R0-wFagFilm « Les Souterrains du Temps » réalisé par Georges Combe, d’après le livre de Walid Nazim « L’énigme des arêtes de poisson ». Un mystérieux labyrinthe qui pre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *