l’ artiste androgyne est né

Posted on Posted in Arts sacrés

Jusqu’au 9 juillet prochain, la galerie Azzedine Alaïa (Paris, 4ème) présente un événement exceptionnel et absolument savoureux : pascALEjandro, le projet commun d’Alejandro Jodorowsky et de Pascale Montandon

Cette exposition de peinture faite à deux mains est un acte d’amour , un mariage alchimique :

les deux artistes ne font plus qu’un, Jodorowsky a fusionné avec Pascale rencontrée lors d’une lecture de tarot : Pascalejandro est né(e) …

Depuis 2009 lui connu pour être conteur , cinéaste et scénariste de bande dessinée ( dont l’ alchimique Incal réalisé sur les ruines de Dune avec Moebius ) dessine,enfin tandis qu’elle peint en jouant avec l’harmonie des couleurs qui adoucissait déjà ses deux derniers films autobiographiques tirés de la «  Danse de la réalité »
Le travail exposé se veut explicitement Alchimique: pas question de vendre une oeuvre ici ( seul le catalogue fait trace marchande ) mais de confronter le spectateur à une « inquiétante étrangeté » qui l’ amène à se questionner sur la nature profonde du lien qui nous unit à l’autre , et redonne une aura de mystère à la rencontre amoureuse.

Il y a ici une véritable conjonction des opposés:l’angoisse cotoie la sérénité,l’effroi la beauté, la fatalité la liberté ….

Mais au fond ce qui nous touche c’est le regard de l’enfant intérieur qui réussit dans cet acte de création duel à incarner la joie et l’amour éternel ….

On peut s’amuser à retrouver les trois phases de l’ ouvre alchimique conçue non pas comme la réalisation d’une pierre matérielle qui donnent richesse et longévité mais comme un processus de transformation intérieure nous confrontant un autre ombre ( voir « l homme aux mille égos ») puis éveillant notre dieu intérieur ( voir « au-delà » ) pour enfin arriver à un éveil durable ( voir « l’ être essentiel »…

C’est bien la l’objectif central de l’artiste qui vise à travers son art à éveiller la conscience de celui qui regarde ….. Jodo semble avoir enfin dépassé son «  ego » de maitre pour entrer dans un processus de guérison par l’ Art qui infuse ses dernières œuvres ( Poèsie sans Fin , Le fils d’ El Topo ,le reour du Lama Blanc …) Merci à lui et longue vie à l’ Oeuvre ……

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *