Aquarica :nostalgie de la baleine

Posted on Posted in Bd Franco Belge

Voila un nouveau duo d’auteurs pour un dyptique prometteur : François Schuitten délaisse le dessin pour scénariser une saga historique et fantastique à l’ époque de l’industrie baleinière avant la seconde guerre mondiale.

Roodhaven, 1930. Ce tranquille port vit de la pêche à la baleine depuis des générations, cultivant la mémoire de ses disparus en mer. Un jour, échoue sur le sable une créature fantastique, un crabe gigantesque, comme tout droit sorti de l’imagination d’un ivrogne. Le village s’inquiète et vocifère, d’autant plus que des débris d’un bateau naufragé sont entremêlés aux chairs du crustacé. L’affaire fait grand bruit dans le monde scientifique, attirant le jeune chercheur John Greyford sur les lieux. Fasciné, il se pose en défenseur de la créature, au nom de la science. Encore loin de se douter où cette aventure le mènera, il découvre qu’une jeune fille a voyagé à bord de la bête, comme venue d’un autre monde. Elle s’appelle Aquarica, et ne tarde pas à désigner John Greyford pour l’aider à sauver son peuple.

Le dessin de Benoit Sokal (aussi coscénariste ) donne un côté retro futuriste à cette histoire centrée sur un monstre mi organique mi machine : son héroïne est une variation de l’ archétype de la terre mère face à la barbarie des hommes baleiniers , un bémol pour le monde scientifique présenté ici sous un jour « messianique » :  on pense à Moby Dick et aux meilleurs Indiana Jones sur un versant plus intimiste qui laisse présager une belle histoire d’ amour …

A lire en 2 tome chez rue de Sèvres

http://www.editions-ruedesevres.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *